Un camion traverse la vitre de part en part, mais c’est seulement une réflection.
Sous les roues, il y a un endroit où la route se fissure. Le goudron craquèle et le caoutchouc des pneus s’enfonce dans les interstices. Soudain, le moteur cahote, toque, bute brutalement, se cabre et cale, laissant sa coque en travers de l’asphalte. La courroie a lâché, une fumée fine émane du capot. Un coup de vent, et tout se tait.

L’air se densifie, la brume s’installe. Nous sommes face à un seuil. C’est un cap précis mais immatériel.
Une voix accompagne le brouillard.

Qui croit se voir à la génération des bombes.
Maintenant rien n’explose.
Ce que l’on voit, c’est moins que là où l’on est.
Nous sommes là où ne se confondent pas l’omniscience et le flot.

Des silhouettes, mais rien qui n’apparaisse humain.
Notre présence ici est le marqueur d’une perte.
Nos yeux sont las et tout ce qui abat nos yeux de géométrie est structure.

L'architecture dessine le résidu d’un paradigme mathématique au domaine limite. Tangentes, hyperboles, les ressources marginales qui se découvrent sont inespérées. Le sommet de la courbe promet un passage de cap mouvementé. Comme pour tout basculement, l’époque se voudra distordue: lustre courbe au luxe plastique, fonction, bien centré dans son trou, aven moderne. Nid ou écrin, c’est selon; optique de pointe que l’on cache comme un gros canon.

Nous sommes de nouveau appelés à nous ébattre dans un modèle où la valeur de la croyance égale celle du savoir.
Tout système est contraint par sa capacité à produire de la nouveauté.
La guerre, comme le langage est un produit de la culture des hommes.

Résistance au dogme du tri: obfuscation. Liberté du droit de croire, invocation fondamentale, grande association des esprits vers des réels rêches et mous, mais multiples (merveilleux). Discontinuer en champ exclusif, entiers relatifs auto-bloquants sous verre sécurit. Malléables et parés aux attaques, tentations sectionnées par inclusion, intestins ôtés mais substituables à souhait. Commercial, en place de noeud nous sommes dans un palais. En flotte, des formes sont libres mais ordonnées. Associées en fréquence, elles répondent à une même subversion: provocantes, elles invoquent le droit de suivre, accordent l’espace, produisent un foyer comme point critique du cortex.

Par-dessus tout, il y a le son particulier des chuintements de deux corps, matière pure encore pour quelques temps, sas physique selon le sens de son passage. Portail, avant arrière, le stationnement est toujours justifié, bien que gênant. Passagers d’un habitacle comme espace liminal, dérive translucide et ascendance aquatique, nous ne produisons pas de bris pendant la traversée mais pas mal de remous. Aléas, hélas, la rive est bien connue. Bouffée d’air et poudre trempée, en place d’UV, led 1000 lumen pour sécher nos corps humides.

Demain, peut-être, nous traverserons les mers.